ACTUALITÉS

NUTRISCO : des clubs scolaires pour éradiquer la faim

Elèves Afrique Sahel

Pour lutter efficacement contre la malnutrition, les interventions d’urgence sont nécessaires mais ne suffisent pas. Se pose alors, comme souvent, le défi de l’efficacité et de la durabilité des actions humanitaires. Toutefois quand il s’agit d’innover, l’exemple vient souvent des plus jeunes. Fort de ce constat, SOS SAHEL initie les jeunes élèves sahéliens aux bonnes pratiques agricoles et à une nutrition de qualité dans les clubs NUTRISCO.

Dans la commune de Barani au Burkina Faso, de nombreux parents sont analphabètes. Ils ont hérité des savoirs de la tradition et des connaissances transmises à l’oral, des anciens aux enfants, qui se sont peu à peu perdus. La pauvreté, associée au manque d’informations en matière de nutrition, entraîne de graves conséquences sur la santé de leurs enfants. Ces parents se sont alors mobilisés aux cotés des instituteurs et des équipes de SOS SAHEL pour impulser un changement durable qui s’appuie sur les enfants, la force vive et l’avenir des villages. Ainsi sont nés les Clubs scolaires NUTRISCO.

Les clubs NUTRISCO, c’est quoi ?

Ce sont des groupes d’élèves volontaires, qui apprennent les bonnes pratiques d’hygiène et de la nutrition pour les transmettre à leurs communautés. Ces clubs scolaires sont un outil pédagogique de lutte contre la malnutrition à grande échelle.

Grâce à des exercices effectués en petits groupes, de façon ludique et interactive, les enfants apprennent à cultiver dans les jardins de l’école, à nettoyer et cuisiner les aliments de manière à conserver leur valeur nutritive, ainsi qu’à établir des menus équilibrés. Les fruits et légumes des jardins scolaires sont servis dans les cantines scolaires.

Ces activités périscolaires sont basées sur un programme éducatif, qui alterne un apprentissage théorique et pratique sur l’hygiène et la nutrition. Le contenu de ces programmes est défini par les équipes pédagogiques avec le soutien de SOS SAHEL.

Rémi Hémeryck, Délégué Général de SOS SAHEL explique « Avec les clubs NUTRISCO, nous visons une évolution positive à long terme et à grande échelle. Très tôt responsabilisé, l’enfant participe activement à changer les pratiques de son entourage. »

Un outil de lutte contre la malnutrition à grande échelle

Après chaque atelier du club NUTRISCO, les élèves présentent en classe ce qu’ils ont appris à leurs camarades. Une fois par trimestre, les sujets sont approfondis avec tous les enfants de l’école, lors d’une grande journée pédagogique.

Dieudonné Tankaono, 25 ans, enseignant, témoigne « l’année dernière, les élèves ont monté une petite pièce de théâtre que nous avons travaillée en amont avec les équipes de SOS SAHEL. Devant toute l’école, les enfants ont fait une démonstration des bonnes pratiques en matière de nutrition et d’hygiène. »

Les parents d’élèves assistent à ces événements, ce qui permet de toucher un public très large et de faire passer le message plus efficacement.

Enfin, de retour chez eux, les enfants deviennent de véritables « petits ambassadeurs de la nutrition », partageant leurs connaissances avec leurs parents et les autres adultes de leur entourage, et permettant ainsi de mettre en marche un changement à grande échelle.

En classe, en famille, dans le village, la connaissance se transmet, et le changement se met en marche.

Un outil pédagogique de lutte contre l’échec scolaire

Au Sahel, 1 enfant sur 5 souffre de la faim et la moitié des décès infantiles est due à la malnutrition. Lorsqu’un enfant souffre de malnutrition, il subit d’importantes atteintes à sa santé physique et psychologique, souvent irréversibles.

A l’école, ces enfants ont beaucoup plus de difficultés que les autres. Leur capacité d’apprentissage et de concentration est limitée.  Ils sont plus exposés aux autres maladies et manquent souvent l’école. Au Tchad par exemple, on estime que 14% des redoublements scolaires sont liés à la malnutrition et au retard de croissance.

Ces clubs NUTRISCO sont aussi un outil de lutte contre le décrochage scolaire.

Résultats et bénéfices

En 2018, SOS SAHEL a développé 10 clubs NUTRISCO au Nord du Burkina Faso (provinces du Yatenga et du Loroum).

2550 élèves ont déjà été éduqués aux bonnes pratiques nutritionnelles au Burkina Faso, et plus de 10 000 personnes ont été sensibilisées aux enjeux d’une nutrition équilibrée.

SOS SAHEL développe des programmes scolaires et périscolaires efficaces, qui permettent de répondre concrètement aux défis de la malnutrition. Ces programmes sont la base d’un changement durable pour toute la communauté, une solution simple et peu coûteuse.

Nos équipes souhaite étendre le concept dans de nouveaux pays, notamment au Sénégal, au Tchad et au Mali.

Les bénéfices des clubs NUTRISCO

  • Un apprentissage alliant théorie et pratique grâce à des programmes mobilisateurs et proches des enjeux quotidiens des élèves.
  • Des enfants impliqués et responsables qui transmettent leurs connaissances à toutes les générations du village.
  • Un dispositif simple et efficace, réplicable à très grande échelle dans chaque école du Sahel.

 

Previous ArticleNext Article